Communiqué à l’issu du 1er Séminaire national des Développeurs d’artistes (Nantes – 21 jan. 2014)

Galerie

Développeurs d’artistes : « Artisans créatifs et solidaires »

Plus d’une centaine de développeurs d’artistes, venus de toute la France, se sont réunis le 21 janvier 2014 à Nantes, en amont des Biennales internationales du Spectacle (BIS). Chartes éthiques, pratiques professionnelles, mutualisation, actions communes, sources de financements, reconnaissance de leurs métiers, relation avec les autres acteurs de la filière musicale… les développeurs d’artistes ont partagé leurs expériences, travaillé des pistes de collaborations et décider de s’organiser pour faire reconnaître la fonction clé qu’ils occupent au sein de la filière musicale.

Développeurs d’artistes : des artisans indispensables !!

Dans les musiques actuelles, les petits producteurs aussi font les grands artistes. La diversité culturelle, en France, repose sur une multitude d’initiatives artisanales qui portent le développement économique des projets artistiques. Ces entrepreneurs, au cœur des scènes locales, tissent des liens entre de nombreux acteurs culturels, prennent des risques et portent, main dans la main avec les musiciens, la montée en puissance de leurs projets artistiques. Faisant le lien entre l’artiste et son environnement, ils assument un rôle de chef d’orchestre d’une entreprise artisanale moderne, éclatée à travers de larges réseaux de partenaires.

Malgré la dimension artisanale de leurs entreprises et une économie en partie non-monétaire, ils assurent, au sein de la filière musicale, une fonction essentielle au développement économique, culturel et artistique des territoires. Ils représentent pourtant un maillon fragile de nos écosystèmes créatifs en France. Cela tient au rôle particulier qu’ils occupent au sein de la filière, portant des projets à notoriété encore restreinte sans garantie de retour sur investissement.

Aujourd’hui, les politiques publiques, qu’elles soient économiques ou culturelles, doivent mieux converger pour prendre en compte ces questions de valorisation des œuvres et d’organisation de leur diffusion/distribution par ces structures intermédiaires. La filière professionnelle doit rester solidaire de son tissu créatif. Car c’est grâce à ces artisans que des démarches artistiques innovantes continueront d’émerger sur les territoires au bénéfice de l’ensemble de la filière musicale et de la diversité culturelle.

–> Ils s’engagent à poursuivre collectivement leurs travaux, en particulier autour d’une charte nationale reprenant les fondamentaux qui guident leurs actions et les définissent : vision globale, prise de risques, principes éthiques, modèles économiques spécifiques,…

–> Ils se donnent rendez-vous dans un an, pour de futures Rencontres nationales des Développeurs d’artistes, auxquels seront conviés les organisations professionnelles, institutions, collectivités publiques, et tous ceux qui se sentent véritablement concernés par les conditions du développement artistique sur les territoires.

___________

Télécharger le communiqué du PDF            

 

Publicités